Organiser les expérimentations des véhicules intermédiaires

From Communauté de la Fabrique des Mobilités



Image:

Focused 188154252-stock-photo-rural-road-green-landscape-trees.jpg

Short description: Cette page décrit l'organisation des expérimentations des véhicules intermédiaires dans les territoires. Elle présente la méthode, les étapes et les actions à engager. Ces éléments sont constamment améliorés au fur et à mesure.

Une autre page présente les expérimentations en cours : véhicules et territoires.

Cette page présente des éléments pour :

  • organiser des expérimentations dans un territoire
  • créer les conditions favorables à la circulation des véhicules intermédiaires
  • informer les différents usagers de la route
  • autoriser l'expérimentation d'un véhicule intermédiaire non homologué

Description:

Résumé

L'XD organise les expérimentations dans des territoires d'expérimentations identifiés. L'objectif est de mutualiser à la fois les enseignements, des ressources, mais aussi le travail avec un nombre restreint de collectivités à plusieurs niveaux administratifs (commune, communauté de communes, département, région, état). Il s'agit également de concentrer les expérimentations dans un nombre limité de territoire pour mieux gérer la logistique des véhicules, habituer tous les usagers de la route à ces véhicules. Ces territoires sont organisés pour accueillir des expérimentations en ayant rassemblés les différents acteurs (association, commune, sécurité routière, préfecture)

En conséquence, les constructeurs de véhicules intermédiaires sont invités à expérimenter en priorité dans ce réseau de territoires volontaires. Dans ces territoires, il sera possible d'expérimenter des véhicules intermédiaires fonctionnels et validés non homologués.

Par ailleurs, il est fortement conseillé d'éviter de contacter les ministères (DGITM, DGEC) en direct mais plutôt de passer par l'XD pour grouper les demandes concernant la circulation des véhicules prototypes (éventuellement non homologués).

Un réseau de territoires pour expérimenter

D'un point de vue général, il est prévu :

  • de sélectionner environ 20 territoires ayant des caractéristiques différentes et complémentaires, ayant identifiés des cas d'usages différents et complémentaires. Avec ces territoires, l'ADEME accompagne la mise en oeuvre de 30 puis 50 vélis environ. Un premier bilan est réalisé avec toutes les parties prenantes après plusieurs mois d'expérimentations,
  • d'augmenter le nombre de véhicule en restant avec un nombre limité de territoire autour de 300 vélis. Cette phase est à réaliser avec des financements complémentaires publics et privés, en impliquant les constructeurs et en travaillant les modèles économiques. Un second bilan sera réalisé pour ensuite déployer plus largement les véhicules.

Un appel a été lancé en 2023 pour identifier des territoires volontaires pour expérimenter des véhicules intermédiaires. Depuis plus de 65 communes, communautés de communes et métropoles se sont manifestées (voir la carte). Des premiers territoires sont sélectionnés pour commencer et notamment construire la méthode pour expérimenter. Chaque territoire d'expérimentation dispose sur le wiki d'une fiche dans laquelle on retrouve un contact et les actions que le territoire propose de réaliser pour "créer les conditions favorables" à la circulation de véhicules.

Chargement de la carte...

Ceci est un point essentiel à retenir pour les territoires qui souhaitent s'engager dans la démarche : le territoire devra réaliser des actions pour que l'usage des véhicules au quotidien soit satisfaisant. Ces actions sont présentées sur cette page. Un nouveau territoire doit d'abord:

Le succès des véhicules intermédiaires ne dépend pas uniquement des véhicules mais d'un ensemble de mesures, d'améliorations, d'aménagements, de communication et de changements. Il s'agit notamment de modifier les infrastructures, les limitations de vitesses ou encore de créer progressivement un réseau de voies secondaires. Nous invitons les territoires intéressés à travailler ce projet de façon transversale en rassemblant plusieurs services: mobilité bien sûr, mais aussi voirie, développement économique pour impliquer des industries locales ou encore un garage automobile ou solidaire, et les services techniques. Idéalement des échanges avec les niveaux communauté de communes, département et région pourraient aussi être pertinents (voir le chapitre ci-dessous).

En réunissant sur plusieurs territoires plusieurs types de véhicules, l'XD permet notamment:

  • montrer plusieurs types de véhicules aux utilisateurs,
  • simplifier les expérimentations en terme d'animation et de logistique,
  • rendre visible ces véhicules sur la voirie aux automobilistes.
  • partager de nombreuses ressources,
  • travailler des sujets nationaux comme la signalétique par exemple

Les constructeurs qui souhaitent expérimenter dans d'autres territoires sont invités à proposer à ce territoire de devenir territoire d'expérimentation XD pour accéder à ce réseau et ces ressources.

Organisation

Chaque territoire déjà identifié comme territoire d'expérimentation est invité à :

  • travailler avec une association locale (mobilité, vélo, écologie...)
  • lister les cas d'usages envisagés en remplissant une ligne par cas d'usages sur ce fichier
  • se rapprocher de la direction régionale ADEME
  • commencer à mettre en oeuvre les actions sur lesquelles il s'est engagé

Présentation du projet "30VELI"

L'ADEME a confié à la Fabrique des Mobilités (FabMob - ([Olivier Maffre])) à travers un partenariat, la gestion du déploiement d’au moins 30 VELI sur la période 2023-25 dans les premiers territoires. Des premiers territoires ont été livrés à l'automne 2023 pour commencer l'organisation des expérimentations, puis progressivement selon la disponibilité des véhicules. Ce projet est intitulé "30VELI". Mi 2024, un avenant est réalisé pour augmenter la flotte à une cinquantaine de vélis. Une présentation complète, régulièrement mise à jour, est disponible ici : https://cloud.fabmob.io/s/aX5BEytgYC7iD3m

Les principales actions de la FabMob sont les suivantes :

  • Recenser les VELI disponibles, mobiliser les constructeurs, obtenir un co-financement de leur part et des conditions de partage de données / information sur l’exploitation des véhicules ;
  • Mobilier les territoires d'expérimentation :
    • Définir les cas d'usages et les véhicules à tester
    • Etablir les documents administratifs nécessaire à la réalisation de l'expérimentation (convention avec les territoires ou les associations locales en charge des véhicules, contrat de prêt, bon de mise à disposition, etc.).
  • Contractualiser avec les constructeurs :
    • La Fabmob loue les VELI sur des périodes allant jusqu'à deux ans, avec les services support de maintenance, assurance, etc. Un co-financement est demandé et contractualisé avec le constructeur.
    • Cible : 30 VELI, de toutes les catégories, à partir de T1 2024, sur une durée de 2 ans (cf présentation)
  • Gérer la flotte de façon opérationnelle :
    • Support aux territoires et aux utilisateurs
    • Gestion des livraisons / déplacements des véhicules
    • Gestion des états des lieux avec des partenaires locaux
    • Gestion des incidents / réparations / maintenance
  • Documentation de l’exploitation des véhicules :
    • La FabMob collecte des données d’usage des VELI : distances parcourues, journaux d’usage, etc.
    • Documentation des difficultés opérationnelles, de gestion, des incidents, etc.
    • Analyse du dispositif de déploiement, retours d’expérience et bonnes pratiques pour des déploiements à plus grande échelle

Les projets de recherche issus de l'AAP PREVER

Des projets de recherche appelés "PREVER" explorent les usages des VELI, leur appropriation, l’impact sur le système de mobilité. Les projets PREVER sont portés par des laboratoires de recherche en Sciences Humaines et Sociales (SHS). Ils sont accessibles sur cette page en utilisant le Tag "PREVER" qui filtrer. Les différents projets PREVER et les expérimentations ont vocation à coopérer entre eux pour plus d’efficience, au sein du vaste dispositif XD, dans une logique d’économie de moyens, de performance opérationnelle, d’excellence des résultats produits.

Ressources pour les expérimentations (en évolution)

  • un guide d'expérimentation à destination des territoires et associations, basé sur les années de pratique d'INVD, qui inclue les questionnaires d'évaluation,
  • un logiciel cartographique basé pour identifier les zones à aménager en priorité
  • une convention de partenariat pour cofinancer les expérimentations avec chaque collectivité (information, animation, petit entretien, petits aménagements). Ces conventions sont sur un modèle ADEME régionale / Association locale / Collectivité / Fabrique des Mobilités
  • une convention nationale entre l'ADEME et la Fabrique des Mobilités (FabMob) pour louer sur plusieurs mois des véhicules intermédiaires homologués (projet "30VELI"). Tous les constructeurs souhaitant mettre à disposition des VELI pour les expérimentations sont invités à contacter olivier@fabmob.io (détail du projet ci-dessous)
  • un travail national avec le ministère des transports, direction de la sécurité routière et le ministère de l'industrie pour autoriser la circulation de véhicules intermédiaire non homologués pour des expérimentations. Pour cela, il est demandé aux constructeurs qui ont envisagé de réaliser un prototype de remplir ce questionnaire d'auto-évaluation. Ce questionnaire permettra de déterminer si le véhicule rentre bien dans une catégorie L puis d'autoriser sa circulation avant l'homologation. Il est fortement conseillé d'éviter de contacter les ministères en direct mais plutôt de passer par l'XD pour grouper les demandes. Avant de faire circuler le prototype sur route ouverte, des validations seront nécessaires. Pour cela, des routes fermées sont proposées par plusieurs partenaires de l'XD (exemple).

Implication des différents niveaux administratifs (commune et communauté de communes, département, région)

Communes et communauté de communes

Ce niveau est, en général, celui intéressé pour expérimenter des véhicules, les utiliser comme les besoins de la commune et participer aux échanges avec les utilisateurs. Ce texte rappelle le rôle clé des territoires dans l'XD et les actions pour devenir territoire d'expérimentation.

Département

Ce niveau gère de nombreuses routes et infrastructures. Cet article de blog détaille les avantages pour un département à "créer les conditions favorables" à la circulation des véhicules intermédiaires en complément des vélos, VAE et cargos (voir cet outil).

Ce changement ouvrira de nombreux bénéfices que l’on peut déjà esquisser :

  • Réduire les dépenses de maintenance et d’entretien puisque les véhicules sont 10 à 100 fois moins lourds,
  • Redonner du pouvoir d’achat aux ménages et aux entreprises qui basculeront sur les modes actifs et véhicules intermédiaires (en lien avec le point vu précédemment),
  • Contribuer à baisser les externalités négatives notamment les émissions de GES, polluants et également de bruit,
  • A l’inverse, bénéficier d’externalités positives sur la santé,
  • Développer de nouvelles activités économiques dans les territoires liées, par exemple, au tourisme, ou encore pouvoir relocaliser des activités quotidiennes sur les nœuds de ces réseaux modes actifs,
  • Renforcer la résilience du territoire en développant des capacités à fonctionner sans aucune énergie fossile.

Région

Les régions ont tout intérêt à s’impliquer dans l’XD aux cotés des communes et à communiquer sur cet engagement. La région a la compétence d’Autorité Organisatrice des Mobilités, donc de promouvoir et développer des mobilités durables, que l’XD cherche à créer.

La région pourra aider à rassembler les parties prenantes du coté des acteurs publics, collectivités, de la préfecture pour aider aux expérimentations, mais aussi de la sécurité routière et à favoriser des aménagements visant à créer les conditions favorables à la circulation.

La région a également intérêt à s’appuyer sur l’XD pour favoriser le développement économique autour de cette filière industrielle en émergence pour orienter ses entreprises dans cette voie, pour organiser un réseau de garages pour assembler, maintenir ces véhicules au plus près des usagers.

La région a également la charge de la formation à partir des lycées. Ces véhicules impliquent de nouveaux métiers et formations que nous devons travailler pour donner envie aux jeunes de s’y impliquer. L’XD développe des activités avec le ministère de l’Education National pour intégrer aux cursus de nouvelles ressources pédagogiques à partir de ces nouveaux véhicules (voir le GT Education).

Theme: Véhicules intermédiaires, eXtrême Défi, Urbanisme et ville, Collectivité

Organization related to this knowledge: ADEME, In'VD, Cerema

Referent (person): Gabriel Plassat

Challenge(s) related to this knowledge: L'extrême défi ADEME

Community of interest: Communauté de l'eXtrême Défi, GT Territoires et Expérimentations XD



Other informations: